:: Prix Récréâtrale 2024 : Appel à textes dans le cadre des récréâtrales 2024 ouvert jusqu’au 31 juillet 2024 :: :: FESPACO : Appel à films pour la 29e édition du FESPACO ouvert du 29 février au 30 septembre 2024 :: :: Burkina Academy Awards : appel à films pour représenter le Burkina Faso aux Oscars 2024. Plus d’information burkinaacademyawars@gmail.com ::

Accueil > Actualités > Les RITLAMES : Promouvoir le théâtre en langues maternelles pour célébrer les (...)

Les RITLAMES : Promouvoir le théâtre en langues maternelles pour célébrer les identités culturelles

Le mercredi 15 novembre 2023 dans l’Amphithéâtre Bakary Coulibaly au sein de l’université Joseph Ki Zerbo a eu lieu l’ouverture de la 3ème Edition des Rencontres Internationales de Théâtre en Langues Maternelles (RITLAMES), sous le thème "Théâtre en langues maternelles, une question d’identités culturelles". C’était en présence de l’ancien ministre de la culture Mahamoudou Ouédraogo et des acteurs culturels Burkinabè.

Du 15 au 18 novembre 2023, se tient à Ouagadougou les Rencontres Internationales de Théâtre en Langues Maternelles (RITLAMES) initiées par l’association Kala Kala. Bénéficiaire du 2e appel à projets du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) dans le cadre du Programme d’Appui aux Industries Créatives et à la Gouvernance de la Culture (PAIC GC), avec l’appui de l’union Européenne, l’association a été financée à hauteur de 22 768 005 FCFA pour la mise en œuvre des RITLAMES. Pour le promoteur, Sidiki Yougbaré, c’est un projet de promotion des meilleures créations en langues maternelles dans le domaine théâtral.

Les RITLAMES visent à célébrer et mettre en avant les richesses culturelles et linguistiques à travers le prisme du théâtre. Pour l’ancien Ministre de la culture, Mahamoudou Ouédraogo, par ailleurs invité d’honneur de cette édition : « mon souhait est que les RITLAMES aillent à l’école Burkinabè, que les salles de classes résonnent nos langues nationales », s’est-il exclamé.

La troisième édition se déploie autour de plusieurs activités significatives. Le volet formation d’une part, qui cible spécifiquement les auteurs de théâtre désireux d’écrire des œuvres dramatiques en langue maternelle, encourageant ainsi un théâtre plus représentatif des divers publics. Le volet festival d’autres part, qui consistera à tenir en quatre jours deux panels sous la thématique suivante « Théâtre en langues maternelles, une question d’identités culturelles ». Enfin, une journée sera consacrée à la remise des prix « Baoré » rendant hommage à des personnalités ayant brillé dans la défense des langues nationales.

<
La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par des prestations d’artistes, la présentation de sketchs en langue traditionnel mooré, dioula et fulfuldé, et un panel animé par Ildevert Meda et Mahamadi Savadogo, explorant le thème central de cette édition.

Dans les prochains jours, les spectateurs auront donc l’opportunité de se plonger dans la richesse artistique du Burkina Faso avec des représentations variées, allant du théâtre au conte, du slam à la musique, le tout présenté dans la langue maternelle. Ces spectacles, acquis auprès de troupes et compagnies de théâtre nationales, ajouterons une dimension vivante et captivante aux RITLAMES, renforçant ainsi leur impact et leur contribution à la scène artistique du Burkina Faso dans un esprit patriotique, teinté de panafricanisme.

Service de communication du FDCT