:: Festival du Film d’Animation d’Abidjan : Appel à films ouvert jusqu’au 27 février 2024. Plus d’information https://ffaafestival.com/ :: :: Prix Récréâtrale 2024 : Appel à textes dans le cadre des récréâtrales 2024 ouvert jusqu’au 31 juillet 2024 :: :: FESPACO : Appel à films pour la 29e édition du FESPACO ouvert du 29 février au 30 septembre 2024 :: :: Burkina Academy Awards : appel à films pour représenter le Burkina Faso aux Oscars 2024. Plus d’information burkinaacademyawars@gmail.com ::

Accueil > Actualités > Cinquième appel à projets du FDCT : Le musée de la femme inauguré à (...)

Cinquième appel à projets du FDCT : Le musée de la femme inauguré à Kolgondiessé

Le Ministre d’État, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme a inauguré ce 08 mars 2024 dans le village de Kolgondiessé à Ziniaré dans la région du Plateau-Central, le Musée de la Femme de l’Association Bambyinga de Kolgondiéssé.

En marge de la commémoration de la Journée internationale des droits de la femme, l’association Bambyinga de Kolgondiessé a organisé l’inauguration du musée de la femme dite « Moagha » à Ziniaré plus précisément dans le village de Kolgondiessé, situé à 41 km de Ouagadougou. Ce projet qu’elle mûrit depuis 2005 est né de la volonté de la présidente de l’association, Julie Kongo, dont le père fut le 3e fils du Moogho Naaba Koom II, de mettre en avant la femme africaine. Pour elle, ce musée répond au besoin de conserver le patrimoine culturel légué par ses mères, et grand- mères qui ont été épouses du Moogho Naaba Koom II.

En inaugurant cet espace muséal, le Ministre d’État Jean Emmanuel OUEDRAOGO a salué la contribution de la promotrice à la préservation de notre patrimoine culturel. Ce cadre offre donc l’opportunité à tous ceux qui veulent découvrir la vie authentique de la femme "Moagha" et des autres communautés à travers les objets exposés. "Derrière chaque objet se cachent des valeurs à découvrir", a indiqué le chef du département de la Culture qui souhaite que l’initiative fasse école dans d’autres régions.

Des objets de parure, des ustensiles de cuisine, des canaris, des perles, un puits, un panier de funérailles, une case de fétiche, un fagot de bois symbolisant le pardon, et le respect, sont entre autres des objets culturels du musée de la femme de Kolgondiéssé. Julie Kongo a profité de l’inauguration pour féliciter le gouvernement d’avoir institué une « Journée des coutumes et des traditions » célébrée désormais chaque 15 mai.

Service de communication du FDCT